Archives de Tag: Zinc

[Récit de concert] 31/10/2017 : Crackhouse + Dvne @ Zinc

Habituellement axée sur le hardcore et le pied-bouche librement consenti, la programmation de Go Music prenait à l’occasion de Halloween un virage étonnamment progressif. Devant un public renouvelé, parfois maquillé pour l’occasion et pour partie pas vraiment attentif (quand on entend plus les vannes et les rires que les accalmies instrumentales, c’est mauvais signe), le show débutait avec une surprise de taille.

Lire la suite

Publicités

[Récit de concert] 27/10/2017 : Buried Option + Soft Animals @ Zinc

Toujours dans les bons coups, l’asso 1000 Manières de Pourrir organisait au Zinc la halte d’une nouvelle tournée typée punk-rock, réunissant quelques protagonistes bien connus des milieux DIY. Et si Poitiers, comme peut l’être Montaigu avec son Zinor, peut désormais grâce à cette asso devenir une étape improbable mais privilégiée pour une certaine scène mêlant punk/hardcore et conscience politique sans ambigüité, on ne s’en plaindra pas, et on est carrément client. On n’est d’ailleurs pas les seuls, une petite partie du collectif Deux Pieds Deux Dents, qui contribue également à faire vivre cette scène localement, étant présente comme souvent en support.

Lire la suite


[Récit de concert] 15/09/2017 : Elephants + Fat Krak @ Zinc

Fidèle à sa programmation 100% hardcore sportswear, l’asso Go Music France débutait fort sa saison avant de se concentrer sur le Zoo Zo Fest, festival en plein air ambitieux consacré à la culture HxC et à la protection animale se tenant le week-end suivant dans les usines de Zo. Pas vraiment assidu concernant les orgas de cette asso, on savait néanmoins que certaines d’entre elles ameutaient un certain nombre d’aficionados du windmill. Etant donné le monde qui peuple les trottoirs ce soir-là avant le coup d’envoi, on se dit d’entrée de jeu que cette date ne devrait pas inverser la tendance.

Lire la suite


[Récit de concert] 01/09/2017 : Red Gloves @ Zinc

Débutant comme la précédente s’était achevée, c’est à l’asso 1000 Manières de Pourrir que revient l’honneur d’entamer cette nouvelle saison (bien que le Relax ne chôme pas non plus et réalise une belle affluence en invitant les basketteurs (?) tourangeaux de Grauss Boutique). Rentrée oblige, on a un peu raté le réveil et du même coup le set des locaux d’Intempérie. C’est donc pour le show des têtes d’affiche qu’on s’installe dans une cave bien clairsemée, malgré une entrée à prix libre.

Lire la suite


[Récit de concert] 23/06/2017 : Mary Bell + Castle Ruins @ Zinc

Si le Hellfest (raconté ici, , ou encore ) sonne généralement la fin de saison culturelle, l’asso 1000 Manières de Pourrir jouait cette année les prolongations et conviait deux derniers groupes pour clôturer une dizaine de mois dédiés à la scène DIY. Montée en puissance tout au long de l’année avec des groupes de plus en plus sympas, l’orga concluait ce soir avec deux formations extérieures à Poitiers, dont une bénéficiant d’une bonne petite hype dans la presse spécialisée (genre ici par exemple).

Lire la suite


[Récit de concert] 03/06/2017 : Woodwork + Sueur(s) Froide(s) @ Zinc

La der des ders. Après quelques années de bons et loyaux services et une chiée de concerts organisés — un panorama du punk/hardcore français de bon goût, dont on distinguera les tartes inattendues des branlées évidentes qu’on désespérait de ne pas recevoir à Poitiers (en voir une partie ici)  — Super Treble raccrochait finalement les gants en ce début de mois de juin. Avec pour finir une affiche mi-punx mi-hardcore, à l’image de sa programmation habituelle, et avant tout centrée sur les copains. On le remercie d’ailleurs d’en avoir autant dans la scène et de leur faire visiter la cave du Zinc régulièrement.

Lire la suite


[Récit de concert] 27/05/2017 : Heavy Heart + Chaviré @ Zinc

Fin de saison plutôt politisée au Zinc, après le passage des punx toulousains de Nightwachers et avant celui de Woodwork. Ce coup-ci, c’est une paire nantaise bien connue des circuits DIY que le collectif 1000 Manières de Pourrir, lui-même très fidèle à ces principes, a programmé dans une cave du Zinc plutôt bien remplie et réceptive. Une soirée faisant la part belle au versant le plus sensible du punk hardcore, placée sous le signe du prix libre (entrée + merch’ des groupes).

Lire la suite