Archives de Tag: Hardcore

[Récit de concert] 23/06/2018 : Neurosis + Cro-Mags + Dead Cross + Body Count + Ho99o9 + Turnstile + Psykup + Misþyrming + Jessica93 + Monolord + Incendiary + Hexecutor @ Hellfest 2018 (Jour#2)

Deuxième journée de ce cru 2018 du Hellfest, et l’occasion ici de faire le point sur les nouveautés apparues sur le site. En terme d’infrastructures, le site semble être arrivé à stabiliser l’essentiel. Les nouveautés relèvent donc du confort ou bien de l’ornemental. Cette année, les nouvelles constructions concernent un peu les deux. Rapidement évoqué lors du récit de la première journée, le pavage réalisé devant les grandes scène ainsi que devant la Warzone (les scènes en plein air) évite les nuages de poussière ou bien les champs de boue en fonction des aléas climatiques (en revanche, mieux ne pas foirer ses slams). L’autre principale nouveauté, c’est une arche carrée d’où tombe un rideau de gouttelettes d’eau dont la chute est programmée de sorte à dessiner des formes et des lettres diverses, dans la thématique Hellfest. Une prouesse technique qui, lors des fortes chaleurs, peut également servir à prendre un coup de frais bienvenu. Bon, on est clairement dans quelque chose d’assez superflu, alors pour l’année prochaine, je propose à l’orga de construire un tapis roulant comme celui de la gare Montparnasse reliant la Valley et la Warzone. Voilà.

Lire la suite

Publicités

[Récit de concert] 22/06/2018 : Corrosion Of Conformity + EyeHateGod + Church Of Misery + Uncommonmenfrommars + Meshuggah + Burning Heads + Bongzilla + Seven Hate + Hard-Ons + Dopethrone + Spermbirds + Sons Of Otis + Bunkum + Fange @ Hellfest 2018 (Jour #1)

Pèlerinage annuel de la scène metal au sens large (le parallèle religieux n’est pas de nous, il a d’ailleurs fait l’objet d’une thèse), inutile de présenter le festival sis à Clisson, adulé par tout amateur du style ou de ses sous-genres (black, death, punk/hardcore, stoner/doom) désirant se couper du monde dans un décor ultra-immersif, honni par nombre des puristes de ces mêmes sous-genres, qui ne se frottent pas au néophyte attiré par les têtes d’affiche des Main Stages. Nous non plus, on n’est pas spécialement fan des headliners, mais la compagnie d’un public familial ne nous dérange pas, et on est capable de faire abstraction du contingent d’attention whores en string de Borat gueulant « apérooo » toutes les 30 secondes, alors c’est parti pour le récit de trois jours sous le soleil de Loire-Atlantique et les décibels clissonnais.

Lire la suite


[Récit de concert] 08/06/2018 : Big Ups @ Confort Moderne

De passage en France pour seulement deux dates (l’autre étant à Paris), on espérait, lors de l’annonce du show par leur tourneur, que les américains étaient invités dans le cadre du traditionnel Less Playboy Is More Cowboy organisé par le Confort Moderne. Il n’en sera finalement rien, la réouverture de la SMAC ayant quelque peu chamboulé le calendrier pour cette année, et le concert se tiendra finalement en clôture du vernissage programmé dans la galerie d’art contemporain, à un tarif pas spécialement abordable pour un live sans première partie, qui expliquera certainement en partie l’affluence moyenne, décidément récurrente cette saison.

Lire la suite


[Récit de concert] 30/05/2018 : Nine Eleven + Løvve @ Zinc

Alors que le Confort Moderne jouait les prolongations au cours du mois de juin avec notamment les concerts de Big Ups et Nostromo, la dernière date de la saison de 1000 Manières de Pourrir clôturait plus globalement celle des concerts du centre-ville de Poitiers. L’avenir de cette orga qui aura fait beaucoup de bien à l’activisme DIY local étant assez flou, on en profite ici pour la remercier pour tous les concerts auxquels on a pu assister (ainsi que pour ceux auxquels on n’était pas) et on espère que, fidèle à son attachement pour la scène emo/indie/punk sans pour autant s’interdire quelques embardées vers d’autres esthétiques, elle continuera dès la rentrée à replacer Poitiers dans les GPS guidant les vans de tournée des punx froncés. Pas sûr que les tourangeaux du soir aient cependant eu besoin de cette technologie pour faire l’heure de route les séparant de nous.

Lire la suite


[Brève] Le point sur les immanquables du Hellfest 2018

Il a mis du temps à tomber mais le voici, le voilà, le running-order de la 13ème édition du Hellfest est désormais connu. Sous le coup de la concurrence d’un Download se tenant une semaine avant en région parisienne et proposant une programmation suscitant un intérêt croissant (pas forcément pour les têtes d’affiches exclusives de type Guns’N’Roses ou Foo Fighters, mais plutôt pour quelques touches d’originalité comme The Hives, Slaves ou Graveyard), le festival clissonnais tient une fois de plus son rang de plus grand festival metal de la contrée. Soucieux d’attirer un public toujours plus varié et aussi de se renouveler (13 éditions à plus de 100 groupes par an, c’est forcément toujours un peu les mêmes qui reviennent), l’organisation ouvre cette année sa programmation à des groupes extérieurs à la scène metal, avec la présence de trois formations hip-hop (Dälek, Ho99o9 et les Svinkels qui viennent remplacer 7 Seconds suite à leur split, snif…) et celle du post-grunge de Jessica 93. Une ouverture qui, bien qu’elle ne nous fasse pas sauter au plafond n’étant pas spécialement féru de rap, est à saluer si elle appelle d’autres initiatives du même genre, à l’image de ce qu’a fait le Motocultor cette année en invitant des formations new wave et math-rock. Pour le reste, ce qui représente une immense majorité de l’affiche, le Hellfest ne change pas et devrait ravir tout amateur de metal, de punk ou de hardcore. On revient sur la programmation jour par jour en détail dans le détail de l’article.

Lire la suite


[Brève] Straight & Alert, c’est fini

L’info tournait depuis quelques jours, elle est désormais officielle : Straight & Alert, la distro nantaise spécialisée en hardcore, fondée en 2009, et doublée d’un label depuis 2012, va s’arrêter. C’est une sale nouvelle pour tout amateur de HxC se respectant, qui devra désormais se tourner vers d’autres canaux pour chopper des disques plutôt pointus, difficilement trouvables via les distributeurs traditionnels. Le label, qui va continuer quelques temps pour défendre ses dernières sorties, manquera aussi beaucoup. On aurait aimé avoir un peu plus de temps — et de références, les groupes signés appartenant à des « sous-scènes » et drainant des influences nous échappant parfois — pour en faire le relai plus régulièrement. Enfin, on regrettera à titre personnel la Demo zone, rubrique assez récente du site opérant une veille complète et bien fléchée sur les dernières démos dignes d’intérêt sorties tout autour du monde, tous sous-genre du hardcore confondus. La distro opère avant fermeture une vaste opération de liquidation que vous pouvez retrouver ici. On copie dans le détail de la news le communiqué d’Alexis, l’übermensch à la tête de la structure depuis le début (que vous pouvez retrouver en gants de chantier dans Harm Done), à qui on dit merci pour l’ensemble de son oeuvre, et à qui on souhaite plein de réussite pour ses projets futurs.

Lire la suite


[Récit de concert] 14/04/2018 : Cowards + Pilori @ Cluricaume

En sommeil depuis la célébration de ses cinq ans, l’asso Gheea Music soulevait une paupière pour porter secours à deux groupes sur la route en rade de date après une annulation à Bordeaux. Pas au bout de leurs peines, c’est ensuite un van de remplacement qu’ont du trouver les visiteurs du soir, pour, après toutes ces péripéties réglées à force d’obstination, goûter à la spécialité locale des concerts du coin : la quasi-absence de public.

Lire la suite