Archives de Tag: Confort Moderne

[Récit de concert] 17/11/2019 : Conan @ Confort Moderne

Un show le dimanche, voilà qui n’est pas banal, qui plus est à Poitiers. C’est pourtant en ce jour du Seigneur que les anglais de Conan étaient conviés à venir mettre à sac le Confort Moderne. Dans le cadre de notre apprentissage perpétuel des us et coutumes de la scène ROCK (rappelons que la veille nous assistions à notre premier VRAI concert de hardcore), nous découvrions à cette occasion le concept de « matinee show » environ cinq minutes avant le début de celui-ci. Le temps d’enfiler notre plus beau chandail à l’effigie de je ne sais quel groupe de darkwave de Champagne-Ardennes et de rallier la SMAC, nous n’aurons guère le loisir d’assister à la première partie. On n’avait dans tous les cas pas réellement saisi la pertinence d’inviter un groupe de garagecore (?) de Limoges, sachant qu’on dispose à Poitiers d’une scène de metal cra-cra tout à fait adaptée à ce genre de soirée, et dont la fanbase conséquente aurait probablement aidé à grossir les rangs d’un public clairsemé.

Lire la suite


[Récit de concert] 20/09/2019 : Step In Fluid + Gold @ Confort Moderne

Excitation particulière pour cette date puisque c’est en partie avec Step In Fluid, dont le premier album tournait souvent dans les enceintes du Grand Kfé de la MDE, qu’on a commencé à envisager l’idée que non, écouter du metal n’était pas sale. Excitation d’autant plus renforcée que la découverte du groupe s’était faite quelques semaines après une petite salve de concerts qu’on a évidemment ratés, et que depuis lors, le groupe se fait rare — pour ne pas dire inexistant — sur scène. D’autres motifs d’excitation liés au supergroupe local viendront, on en reparlera, mais pour l’heure, notons que le Confort Moderne ne s’était pas foutu de notre gueule en programmant en ouverture un groupe certes peu raccord avec la tête d’affiche, mais plutôt qualitatif.

Lire la suite


[Récit de concert] 14/09/2019 : Dewaere + Snapped Ankles + The Psychotic Monks + Frankie And The Witch Fingers @ Less Playboy Is More Cowboy (au Confort Moderne)

Pour la première fois dans ses nouveaux murs tout neufs, le Confort Moderne réactivait la formule « classique » de son festival Less Playboy Is More Cowboy, bien que le néon rose ayant donné son nom à l’événement ne soit plus visible au-dessus de la porte de la salle. Une édition bien cloisonnée, avec une première soirée consacrée au 30ème anniversaire de la Fanzinothèque qui, compte-tenu de son aura, aurait mérité une fiesta en plus grande pompe (la prog’ réunissait Peür, Stop II et Maria Violenza, ce qui est cool mais pas dément) ; et une deuxième journée découpée entre une après-midi expérimentale, une nuit électro, et une soirée ROCK. C’est évidemment cette dernière qui nous a le plus tapé dans l’oeil, et c’est là-dessus qu’on va revenir ici.

Lire la suite


[Récit de concert] 16/03/2019 : Zu @ Confort Moderne

Après un passage par le Confort Moderne en 2007 — et déjà invités à l’époque avec la complicité de Jazz à Poitiers — les trois italiens étaient de retour, seuls cette fois-ci. A l’époque, les transalpins ouvraient pour Joe Lally. Aujourd’hui, avec une signature chez Ipecac Records et la sortie de leur meilleur disque à ce jour, Carboniferous, une première partie n’aurait pas été de trop (d’autant qu’au rayon brutal-jazz, on a Moop à Poitiers qui aurait contribué à faire une fort belle programmation). Mais peu importe, on passe directos à l’essentiel, en pénétrant dans un club plutôt bien rempli.

Lire la suite


[Récit de concert] 20/02/2019 : The Armed @ Confort Moderne

De plus en plus rares, nos incursions au Confort Moderne se confinent à quelques dates dans le club, ce qui nous va plutôt bien, en attendant que le bon vieux ROCK réinvestisse un peu la grande salle, et qu’un groupe taille patron comptant une fanbase excédant les deux-cents personnes soit convié à poser ses amplis à Poitiers. Car côté guitares saturées, la SMAC locale privilégie essentiellement les petites curiosités plutôt confidentielles qui, sans aller jusqu’à réclamer du mainstream, restent à la marge de sous-genres eux-mêmes issus de courants musicaux plutôt « underground ». Illustration ce soir avec le passage de ce combo américain.

Lire la suite


[Récit de concert] 06/11/2018 : Elder + DDENT @ Confort Moderne

Ce n’est certes pas la grande salle, mais il y a ce soir une bonne influence au Confort Moderne pour remplir le club. Les deux formations de la soirée, à défaut de déplacer les foules, sont clairement identifiées comme parmi les meilleures parmi la petite niche qu’elles occupent, et rassemblent de fait la faune habituelle croisée lors des concerts à consonance stoner, ainsi que quelques têtes moins connues. Ce pari d’une affiche pointue semble donc réussi pour la SMAC locale, qui offre aux deux groupes programmés une fosse bien garnie.

Lire la suite


[Récit de concert] 03/10/2018 : Hangman’s Chair + Death Engine @ Confort Moderne

De toutes les améliorations dans l’usage de l’espace apportées par la réhabilitation du Confort Moderne, l’ouverture d’un club à petite jauge en regard de la grande salle est certainement la plus opportune (et malheureusement clairvoyante). Solution de repli lorsque l’affiche n’attire pas assez de monde pour combler l’immense fosse, la petite salle boisée se fait beaucoup plus chaleureuse que sa grande soeur bétonnée de 800 places. Avec à vue de nez une petite centaine de spectateurs, c’est donc sans surprise et avec un certain contentement qu’on prenait place sous les poutres, au pied de la petite scène, pour profiter de la proximité offerte par le club avec le plateau 100% français du soir (même si on aurait bien aimé voir les américains de Buildings qui étaient initialement prévus pour ouvrir).


Lire la suite