Archives de Tag: Confort Moderne

[Récit de concert] 16/03/2019 : Zu @ Confort Moderne

Après un passage par le Confort Moderne en 2007 — et déjà invités à l’époque avec la complicité de Jazz à Poitiers — les trois italiens étaient de retour, seuls cette fois-ci. A l’époque, les transalpins ouvraient pour Joe Lally. Aujourd’hui, avec une signature chez Ipecac Records et la sortie de leur meilleur disque à ce jour, Carboniferous, une première partie n’aurait pas été de trop (d’autant qu’au rayon brutal-jazz, on a Moop à Poitiers qui aurait contribué à faire une fort belle programmation). Mais peu importe, on passe directos à l’essentiel, en pénétrant dans un club plutôt bien rempli.

Lire la suite

Publicités

[Récit de concert] 20/02/2019 : The Armed @ Confort Moderne

De plus en plus rares, nos incursions au Confort Moderne se confinent à quelques dates dans le club, ce qui nous va plutôt bien, en attendant que le bon vieux ROCK réinvestisse un peu la grande salle, et qu’un groupe taille patron comptant une fanbase excédant les deux-cents personnes soit convié à poser ses amplis à Poitiers. Car côté guitares saturées, la SMAC locale privilégie essentiellement les petites curiosités plutôt confidentielles qui, sans aller jusqu’à réclamer du mainstream, restent à la marge de sous-genres eux-mêmes issus de courants musicaux plutôt « underground ». Illustration ce soir avec le passage de ce combo américain.

Lire la suite


[Récit de concert] 06/11/2018 : Elder + DDENT @ Confort Moderne

Ce n’est certes pas la grande salle, mais il y a ce soir une bonne influence au Confort Moderne pour remplir le club. Les deux formations de la soirée, à défaut de déplacer les foules, sont clairement identifiées comme parmi les meilleures parmi la petite niche qu’elles occupent, et rassemblent de fait la faune habituelle croisée lors des concerts à consonance stoner, ainsi que quelques têtes moins connues. Ce pari d’une affiche pointue semble donc réussi pour la SMAC locale, qui offre aux deux groupes programmés une fosse bien garnie.

Lire la suite


[Récit de concert] 03/10/2018 : Hangman’s Chair + Death Engine @ Confort Moderne

De toutes les améliorations dans l’usage de l’espace apportées par la réhabilitation du Confort Moderne, l’ouverture d’un club à petite jauge en regard de la grande salle est certainement la plus opportune (et malheureusement clairvoyante). Solution de repli lorsque l’affiche n’attire pas assez de monde pour combler l’immense fosse, la petite salle boisée se fait beaucoup plus chaleureuse que sa grande soeur bétonnée de 800 places. Avec à vue de nez une petite centaine de spectateurs, c’est donc sans surprise et avec un certain contentement qu’on prenait place sous les poutres, au pied de la petite scène, pour profiter de la proximité offerte par le club avec le plateau 100% français du soir (même si on aurait bien aimé voir les américains de Buildings qui étaient initialement prévus pour ouvrir).


Lire la suite


[Récit de concert] 08/06/2018 : Big Ups @ Confort Moderne

De passage en France pour seulement deux dates (l’autre étant à Paris), on espérait, lors de l’annonce du show par leur tourneur, que les américains étaient invités dans le cadre du traditionnel Less Playboy Is More Cowboy organisé par le Confort Moderne. Il n’en sera finalement rien, la réouverture de la SMAC ayant quelque peu chamboulé le calendrier pour cette année, et le concert se tiendra finalement en clôture du vernissage programmé dans la galerie d’art contemporain, à un tarif pas spécialement abordable pour un live sans première partie, qui expliquera certainement en partie l’affluence moyenne, décidément récurrente cette saison.

Lire la suite


[Récit de concert] 23/05/2018 : King Khan & The Shrines + Paint Fumes @ Confort Moderne

La curiosité consécutive aux effets d’annonce du Confort aidant, on séchait ce mercredi la date du Zinc proposant le premier concert de deux nouveaux groupes pictaviens (Ch-ained et Ten Feet Tall) venant gonfler les rangs d’une scène emo/punk locale déjà foisonnante. Un choix à faire qui occasionnait d’emblée quelques regrets, et suscitait pas mal d’attente. Si on ajoute à cela le teasing opéré par la SMAC et la saucée qu’on s’est pris en remontant le faubourg, autant dire qu’on espérait fortement ne pas être déçu. Cela dit, en guise de première satisfaction, on constatait en arrivant que l’orga avait su tirer quelques enseignements de manques d’affluence précédents en délocalisant dans le club intimiste le show initialement prévu dans la grande salle, la fréquentation culminant ce soir à une grosse centaine de personne. La faute de la météo?

Lire la suite


[Récit de concert] 18/01/2018 : Monarch! + Aluk Todolo @ Confort Moderne

Bordeaux débarquait à Poitiers en cette soirée hivernale. Et c’est heureux qu’un deuxième groupe girondin soit venu investir le club du Confort Moderne, mettant fin du même coup à notre questionnement : aller voir Violence Conjugale au Cluricaume ou pas? Assez friand de leur synth-punk glacial, on avait un peu moins apprécié leur « dérapage » lors d’une date à Mulhouse, et surtout le communiqué s’ensuivant justifiant sans les mentionner les coups portés à quelques débiles outré.e.s par leur nom, qui plaçait ainsi le duo à la baffe facile mais au mea culpa inexistant au même niveau misérable que leurs détracteur.ice.s incapables d’esprit critique et de prendre un nom de groupe pour ce qu’il est (les adeptes du « on peut plus rien dire » les remercient bien fort). La date bienvenue du Confort Moderne nous permettait ainsi de ne pas prendre parti dans cette querelle de gogoles, et d’aller apprécier une nouvelle fois après la soirée de réouverture la configuration intimiste du club de notre SMAC locale.

Lire la suite