Archives de Catégorie: Récits de concerts

[Récit de concert] 18/01/2018 : Monarch! + Aluk Todolo @ Confort Moderne

Bordeaux débarquait à Poitiers en cette soirée hivernale. Et c’est heureux qu’un deuxième groupe girondin soit venu investir le club du Confort Moderne, mettant fin du même coup à notre questionnement : aller voir Violence Conjugale au Cluricaume ou pas? Assez friand de leur synth-punk glacial, on avait un peu moins apprécié leur « dérapage » lors d’une date à Mulhouse, et surtout le communiqué s’ensuivant justifiant sans les mentionner les coups portés à quelques débiles outré.e.s par leur nom, qui plaçait ainsi le duo à la baffe facile mais au mea culpa inexistant au même niveau misérable que leurs détracteur.ice.s incapables d’esprit critique et de prendre un nom de groupe pour ce qu’il est (les adeptes du « on peut plus rien dire » les remercient bien fort). La date bienvenue du Confort Moderne nous permettait ainsi de ne pas prendre parti dans cette querelle de gogoles, et d’aller apprécier une nouvelle fois après la soirée de réouverture la configuration intimiste du club de notre SMAC locale.

Lire la suite

Publicités

[Récit de concert] 16/12/2017 : Frustration + François Virot + Jessica93 + The Ex @ Encore! (réouverture du Confort Moderne)

C’était The Place To Be en cette fin d’année 2017, et après un an et demi de réhabilitation, le Confort Moderne rouvrait ses portes en grande pompe en recueillant un succès populaire impressionnant. Au vu de la transformation radicale du lieu, on comprend mieux la longue fermeture, la redistribution et l’agrandissement des espaces ayant même tendance à brouiller les repères. Outre la Fanzinothèque désormais bien plus visible avec sa grande baie vitrée donnant sur la cour nouvellement couverte, ou la galerie d’expo à qui un mur pété a offert des mensurations extravagantes, c’est bien sûr la salle de concert allongée en un corridor de 800 places et un club boisé adapté aux petites jauges (enfin!) qui retiendront bien sûr notre attention. L’écrin n’attendant désormais plus que quelques pépites à mettre en valeur, on espère donc, après quasiment 30 ans de programmation exigeante brillamment résumés par Glitch, que les prochaines saisons modernement confortables remettront la découverte autant que les valeurs sûres ainsi que l’inédit au coeur de leurs priorités.

Lire la suite


[Récit de concert] 30/11/2017 : Go!Zilla + Wild Zeros @ MDE

Davantage habitué au Grand Kfé qu’à la grande salle de spectacles de la MDE, c’est pourtant ici que nous avons rendez-vous pour une nouvelle soirée organisée dans le cadre de Campus Sonore. Malheureusement, même dans la cafétéria proposant une plus petite jauge, la petite trentaine de personnes présentes aurait difficilement pu remplir l’espace. C’est donc devant une fosse plus que clairsemée que se produiront les deux groupes de la soirée, qui méritaient mieux que cette très faible affluence.

Lire la suite


[Récit de concert] 28/11/2017 : Gold @ Cluricaume

Après environ deux ans de bons et loyaux services (jugez plutôt), l’asso Crypte a décidé en cet automne frisquet d’éteindre la lumière. Ou presque. Stoppant les concerts bookés tout au long de l’année dans les bars de la Place du Marché (Cluricaume en tête), le collectif va désormais se concentrer sur l’organisation d’un festival de plus grande ampleur. Etant donné les esthétiques musicales défendues durant ces deux ans, on se prend à rêver d’un DesertFest/Up In Smoke/Into The Void à la pictavienne. On suivra en tout cas ça de près et on ne sera pas les derniers pour vous tenir au jus. En attendant, Crypte célébrait son jubilé en s’éloignant de sa zone de confort située entre stoner, doom et psyché. On vous raconte ça dans un report certifié sans blague à base de « Capitaine Abandonné ».

Lire la suite


[Récit de concert] 23/11/2017 : Rotten Mind + Bombardement @ Void (Bordeaux)

La dernière et seule fois qu’on a mis les pieds au 58, rue du Mirail à Bordeaux, le Void s’appelait alors encore l’Heretic, et accueillait les Adolescents dans une ambiance volcanique. Quatre ans et un changement de nom plus tard, on retrouve la salle girondine à peu près comme on l’a laissée, fidèle aux mêmes esthétiques musicales et au même esprit bannissant les comportements oppressifs (bien qu’un peu stricte sur la fouille à l’entrée). La salle de concert du sous-sol et son sol carrelé façon PMU n’a pas non plus bougé et fait toujours office de fumoir, d’autant que la grosse cinquantaine de personnes présentes ce soir est relativement calme, et nous fait relativiser sur la fougue légendaire du public pictavien.

Lire la suite


[Récit de concert] 10/11/2017 : Municipal Waste + Insanity Alert + Toxic Shock + Verbal Razors @ In Your Face Festival (Jour #1)

On essaie un maximum dans ce zine de ne pas trop revenir sur des groupes vus récemment, et d’attendre un peu de renouvellement dans les sets avant d’en reparler, mais on va faire une petite exception ici, ne serait-ce que pour saluer l’initiative de ce festival. Premier d’une série qu’on espère longue et de qualité constante, l’In Your Face s’est déroulé dans la cambrousse vendéenne, dans une salle polyvalente improbable aux allures de tunnel militaire en tôle pour l’extérieur, et de thé dansant feutré en moquette pour l’intérieur. Créé sous l’impulsion de trois collectifs hyperactifs dans la région (Los Herbos Crew, Réglisse Asso qu’on connait pour les Rhino Féroces Fest, et Septi’F Rock), l’événement est marqué par leur expérience. Bénéfice net : aucun dysfonctionnement à noter — des entrées plutôt fluides aux bars et stands de bouffe proposant bières locales et encas omnis/végé/vegans — en dépit du monde à gérer, le fest’ affichant complet environ une semaine avant l’ouverture des portes. Une affluence s’expliquant par un tarif abordable déjà, mais aussi par une affiche internationale pointue, éclectique, et surtout intelligente. A l’inverse d’autres événements croisant les styles mais panachant les programmations par soir en espérant favoriser la vente des pass X-jours, l’In Your Face a mis sur pied deux soirées en distinguant clairement les genres, avec une première soirée crossover-thrash et une seconde axée hardcore-punk avec Sick Of It All en headliner. En tant qu’amateur de thrashcore, on ne s’est donc pas fait prier pour chopper une place pour le vendredi, et on n’a pas regretté de faire la route depuis Poitiers.

Lire la suite


[Récit de concert] 09/11/2017 : Alabaster @ Cluricaume

Il n’y a vraiment pas grand monde dans le Cluricaume ce soir. Si la désertion des rades est assez symptomatique de l’état de forme en demi-teinte de la scène locale et ne trouve pas toujours d’explication, on pouvait ici se risquer à identifier quelques causes plausibles. Il fallait déjà être au courant de ce concert : malgré le beau visuel ci-dessous, pas de souvenir de l’avoir vu imprimé et affiché, et c’est seulement un ou deux jours avant la date qu’il apparait parcimonieusement sur les rézos. Aussi, le Relax voisin accueille lui aussi un concert ce soir, celui de Rien Virgule. Si les deux sets sont annoncés avec un intervalle suffisant pour espérer enchainer les deux, ce ne sera dans les faits pas le cas. Ceux qui voudront, malgré le grand écart stylistique, assister aux deux shows ne le pourront pas, la scission du public profitant visiblement à Rien Virgule, qui a eu l’air de jouer dans un Relax bien rempli.

Lire la suite