[Brève] Le point sur les immanquables du Hellfest 2017

C’est devenu une habitude, le Hellfest a une fois de plus vendu l’intégralité de ses pass 3 jours sans avoir annoncé un seul groupe, preuve d’une confiance aveugle acquise aux fils des ans auprès d’un public nombreux et fidèle. Le festival se paye même le luxe pour cette édition de battre son record de vitesse en terme de sold-out, alors que dans le même temps, le Download Festival annonçait ses premiers noms, parmi lesquels System Of A Down, réclamé depuis belle lurette par les habitués de Clisson. Depuis, les programmations complètes des deux mastodontes français de la kermesse métôl sont connues. Et bien que celle du concurrent parisien soit un peu plus alléchante que l’an dernier, celle du Hellfest reste une fois encore bien au-dessus, notamment parce qu’elle en intègre la plupart des groupes (à part quelques têtes d’affiche qui ne nous intéressent que bien peu), mais aussi et surtout parce que la spécialisation des scènes alignant valeurs sûres et outsiders reste sa principale force. On se penche sur tout ça dans la suite de l’article.

  • Vendredi 16 juin : Journée calme globalement, bien que le festival nous inflige d’entrée de jeu l’un des plus gros dilemnes du week-end : Obituary ou Electric Wizard? A moins que la solution de parité consistant à quitter la Valley en milieu de set juste avant de s’endormir pour aller se réveiller sous l’Altar soit la bonne. En dehors de ça, on mettra le pilote automatique du matin au soir du côté de la Valley, avec comme points chauds les lives de Verdun, Noothgrush, Subrosa, Helmet, Red Fang et Baroness. On sera plus sélectifs sur la Warzone puisqu’on ne gardera en ligne de mire que The Damned, Bouncing Souls et la reformation de Komintern Sect qu’on n’attendait pas ici. Pour compenser, on accentuera notre inhabituelle présence sur les Mainstages où l’on goûtera au non moins inhabituel prog-metal d’Animals As Leaders et Textures et à l’indus’ de Ministry.

  • Samedi 17 juin : A l’inverse, on désertera les grandes scènes ce samedi (à moins que dans un accès régressif, on se décide à aller voir Ugly Kid Joe et Ultra Vomit), et on campera pas mal sur la Warzone où un plateau crossover de choix est programmé : Verbal Razors, Insanity Alert, et DRI. On ajouterait bien Suicidal Tendencies à la liste, mais on risque de les sécher pour aller voir Deafheaven dans le Temple. Les crushs s’intensifient ce samedi puisqu’on notera également la concurrence de Comeback Kid dans la Warzone et Alcest dans le Temple (avantage aux seconds), ainsi que celle de Nails sous l’Altar et Bongripper dans la Valley (avantage aux premiers). Tant qu’à évoquer la scène stoner, mentionnons la présence plutôt inattendue de Primus en début de soirée !

  • Dimanche 18 juin : Comme souvent, le dernier jour du week-end reste le meilleur, avec le plus de groupes inratables au programme. Ce qui en fait par extension la journée des larmes, celle où le plus de choix à faire se présentent : cinq cette année ! Il faudra donc trancher entre le powerviolence de Harm Done et le post-black de Déluge, le thrash de Ghoul et le groove-metal de Prong, les moshparts de Trap Them et le post-black de Regarde Les Hommes Tomber, les reprises de RATM et Public Enemy par Prophets Of Rage et les moshparts d’Integrity (oui, ce dimanche est clairement la journée des moshers), et enfin la dernière de Dillinger Escape Plan en France et le Temple transformé en dancefloor par Perturbator en fermeture. En dehors de ces casse-têtes, la voie est dégagée pour les sets de Nostromo sous l’Altar, Trapped Under Ice sur la Warzone ainsi que Pentagram et Clutch dans la Valley.

Voilà, sauf imprévu, l’ensemble de la rédaction du Barbelé sera sur les dents pour vous faire (re)vivre ce week-end incontournable comme depuis deux ans maintenant (retrouvez nos précédents éditions ici), qui aura lieu du 16 au 18 juin sur les terres clissonnaises (toutes les infos sur le site officiel du fest’). L’article ci-dessus devrait vous aider à nous localiser sur site si jamais vous voulez nous payer une bière, et comme indice supplémentaire, sachez que nous aurons comme signe distinctif un t-shirt noir (lol).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :