[Récit de concert] 23/01/2017 : James Leg @ Cluricaume

En proie à une fréquentation très faible en ce début d’année (lire ici ou ), notre petit doigt nous disait que cette date là devait redresser la courbe d’affluence des cafés-concerts du centre. Quelques indices pouvaient mettre la puce à l’oreille. Pas seulement le fait que la moitié de ce duo portant le nom du claviériste soit américaine (l’asso Crypte commence à sérieusement nous habituer aux groupes d’Outre-Atlantique), mais aussi parce que l’autre membre du binôme, charentais et représentant fièrement la fameuse scène noise de Jarnac, commence à être connu dans le coin à force de tourner avec ses innombrables projets : HeadcasesBilly Gaz Station, Epiq et bien sûr Mars Red Sky — on ne prend pas beaucoup de risque en supposant que c’est le batteur dont on parle qui a arrangé l’improbable date de ces têtes de proue du stoner psyché au Clu le 7 avril prochain. Des groupes habitués aux grosses salles, tout comme peut l’être James Leg, qui devait se produire au cours de cette même tournée au Krakatoa de Bordeaux ou à la Sirène de la Rochelle. La capacité à remplir ce type de lieu pouvait donc présager un pub bien plein. Le contrat sera finalement rempli, mais il faudra vraiment attendre l’heure exacte pour que le public se pointe et vienne cerner la petite scène.

affiche-jl

  • James Leg : Pour être tout à fait clair, n’ayant pas été subjugué plus que ça à l’écoute des albums du fils de pasteur texan – et notamment son récent Blood On The Keys – je me rendais davantage à ce concert pour comprendre l’engouement l’auréolant que pour redécouvrir en live des morceaux d’avance appréciés. Entre l’arrivée de l’organiste au chapeau flanqué de son compère de la Confrérie de la santiag, et les premières mesures dévoilant la profondeur d’un timbre vocal travaillé au tord-boyaux bien tourbé qui fait vibrer les tripes, le début de set nous en apprenait un peu plus sur les rapports entretenus par le leader du duo et la notion de charisme. Des signes extérieurs de classe qui ne devaient pas faire oublier, finalement, des compositions efficaces qui savent prendre du corps en live, portées par un batteur subjuguant qui surprendra toujours, qu’on connaisse ou non ses capacités. D’autant que la variété des registres permet au percussionniste de donner libre cours à des plans d’école astucieusement placés et de faire du set une masterclass captivante (la fin de concert nous réservera carrément un solo). Car là où on attend le genre heavy-blues ici développé à la seule force de deux orgues Rhodes (l’un pour la basse, l’autre pour la mélodie, les pédales d’effets dont une bonne fuzz se chargeant d’en distordre les accords) dans des schémas similaires, le duo s’amuse à multiplier les  tempos et les signatures rythmiques pour livrer un set varié de quasiment une heure et demi sans jamais lasser. De shuffle en ballade faisant chalouper le public, en passant par des boogies bien remuants débordant parfois sur des passages rock pied au plancher, le duo revient aux sources de la musique crasseuse du Sud marécageux des Etats-Unis avec pour fil conducteur cette voix caverneuse qui n’a rien à envier à Tom Waits, pour remettre au goût du jour ces accents bluesy et gospel au travers d’une orchestration originale (comme Goatsnake sait le faire dans un genre plus métallique). Non francophone, mais plutôt communicatif, l’organiste se mettra assez facilement le public dans la poche en donnant son avis tranché sur la situation politique actuelle aux USA, et en offrant pas moins de trois morceaux en rappel pour parachever un show que l’atmosphère intimiste et rustique du Cluri’ n’aura pas gaché. Un cadre tout à fait propice donc, et puis franchement, ce n’est certainement pas dans une SMAC que vous pourrez voir notre Def’ national réaliser un tour de prestidigitation basé sur son chapeau et celui d’un bluesman texan. Hé ouais.
James Leg (CC0)

James Leg (CC0)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :