[Chronique de disque] Room 204 vs Pneu – Split 7′

pneu room 204Sorti le 16 octobre 2015 chez Kythibong.

Ça devait arriver : à force de fricoter ensemble et de travailler le fruit pour l’amour du cocktail bien f(r)ait dans Papaye, le batteur de Pneu et un des deux gratteux de Room 204 allaient bien finir par réunir leurs deux formations pour se disputer une rondelle de vinyle au ball-trap façon Lucky Luke (il fallait bien un trou pour poser le disque sur la platine). C’est désormais chose faite avec ce split qui sort en toute logique sur le label nantais Kythibong, dont le PDG n’est autre que le guitariste sus-mentionné. Une tournée devrait suivre la parution de ce 7′ histoire de faire parler la poudre dans les saloons de tout le far-west et de multiplier les trous de balles. Pan !

Côté Room 204, on joue la carte de la fusillade à l’arrache. « Sam Colt » pose les bases du différend avec ses accords lourdauds et menaçants alors que le rythme s’emballe vite fait et que des arpèges tendus ont tôt fait de placer les protagonistes de chaque côté de la route dans l’urgence, d’où les deux camps s’observeront alors mutuellement avec anxiété. « Crosse de Gâchette », c’est les grandes manœuvres : les grosses pirouettes et les petits pas de loups, les glissades et les crapahutages, déclenchés par les variations de la batterie pour trouver le meilleur angle de tir. Le suspense atteint finalement son paroxysme sur « Smith & Wesson & Smith » et ses deux notes stridentes obsédantes, son pont expectatif et son cliffhanger ultimes qui laissent attendre une pétarade finale mettant tout le monde d’accord qui ne viendra finalement pas. Il faut dire qu’en l’espace de ces trois titres qui claquent comme le chien percutant l’amorce, les deux duettistes à la guitare auront comme sur Maximum Végétation tout le loisir de vider leurs chargeurs à force de dialoguer à coup de 8mm, le batteur installé au milieu arbitrant le rythme des échanges.

Pneu a choisi de la jouer one shot. Une piste comme une fresque épique de quatre minutes et demi, où s’entremêlent la tension et la violence, le dramatique et l’héroïque, l’attente et l’action. Soigneusement construit, alors que le passif du duo aurait facilement pu faire présager (espérer?) des explosions tous azimuts, « Crosse de Crisse » confirme les évolutions observées sur Destination Qualité. On y retrouve donc un batteur étonnamment sage et vraisemblablement aussi tétanisé que l’auditeur lambada par l’intrigue de ce western des temps moderne. Un scénario couché sur le papier à la tête de guitare par le véritable chef d’orchestre de cette bande-originale incroyablement imagée. Intro dégingandée et ses titubements burlesques qu’un coup de feu rend de plus en plus lourdauds ; mononote ascensionelle ultra-tendue ; et enfin baston finale en mid-tempo tout en décharges d’électricité. Pour ponctuer ces chapitres, un thème récurrent. Et quel thème… Puissance, solennité, extrême tension : le duo se paye le luxe de créer non pas une mais deux acmés à travers quelques notes stridentes suscitant tout aussi bien le suspense, que la terreur et finalement la chute ultime des héros.

Kythibong se fait donc avec ce split expert en balistique, et missionne deux des meilleurs franc-tireurs de la scène noise contemporaine pour flinguer avec une précision de sniper et en moins de 9mn chrono le rock-jeu. Room 204 nous revient donc avec le math-rock véloce qu’on lui connait et qu’il maitrise toujours autant. Mais la surprise vient définitivement de Pneu, qui poursuit dans ses expérimentations, mais réussit ici à mener une progression d’une réelle intensité — bien aidé par un thème aussi simple que véhément tout droit sorti d’un western spaghetti — là où leur « Gin Tonique Abordable » m’avait laissé un goût bien fade. De quoi livrer un disque trois étoiles (de shérif bien sûr).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :