[Récit de concert] 18/09/2015 : Los Tones + Skeptics @ Relax

La rentrée est décidément garage du côté de la Place du Marché, puisqu’après la venue du Mutant au Cluricaume en tout début de semaine, c’était au tour du Relax d’accueillir une affiche à tendance internationale, qui là aussi entendait bien célébrer les derniers instants de l’été en mettant à l’honneur les sons de la plage, comme l’affiche colorée ci-dessous pouvait le laisser entendre. Bénéficiant d’une promo assez importante sur les ondes de Pulsar, la soirée aura réussi à attirer pas mal de monde, en dépit d’une soirée parallèle au Zinc qui réunissait dans les ténèbres RunLine Hell et la nouvelle sensation « post-black metal » (c’est pas moi qui le dis) Deluge.

los tones

  • Skeptics : La Rochelle n’est pas vraiment la capitale du surf. Ça tombe bien, le trio, qui en est originaire, n’est pas non plus vraiment un groupe de surf. D’ailleurs il se revendique plutôt de Fuzz, un effet en effet abondamment utilisé par le guitariste pour faire résonner ses accords et ses solos. Logiquement, la voix se pare d’un épais rideau de réverb’ pour achever de recréer une ambiance vintage typique des années 60/70, et ainsi prendre part au revival garage old school qui sévit maintenant depuis quelques années. La formule est donc loin d’être neuve mais ce pourrait ne pas être gênant si elle n’était mise en application au travers de morceaux relativement simplistes, s’appuyant sur un ou deux plans construits sur trois powerchords qui tournent en boucle. Je dois bien reconnaître que venant du fan des Ramones que je suis, le reproche pourra paraître *un peu fort de café*. Sauf que contrairement aux papes du punk-rock, les Skeptics s’échinent à caler un solo par titre, et ainsi à démultiplier leur longueur, confinant la basse et la batterie dans leurs boucles répétitives un peu monotones. De quoi rendre « Hole In The Ground » et « Stone City » un chouia longuets, d’autant que les cymbales assourdies sur lesquelles s’appuyaient un jeu de batterie relativement peu varié ne rendaient pas l’écoute plus facile. L’énergie déployée par ce trio comblera difficilement quelques petites carences dans l’efficacité des morceaux, et nous laissera, après ce premier set, sceptiques (blague inédite).
Skeptics (crédits : CC0)

Skeptics (crédits : CC0)

  • Los Tones : L’Australie, dont nous vient ce quatuor, se prête davantage au surf que La Rochelle. Pour autant, pas d’ersatz des Trashmen là non plus, et une affiche décidément plutôt loin du compte. En revanche, une prog’ plutôt cohérente sur le plan du style, avec là aussi du garage bien old school et son lot de fuzz et de réverb’. La formule à quatre, à deux guitares, autorise cependant à plus d’écarts vis-à-vis du thème principal des titres que le trio précédent, et le combo des antipodes ne se prive pas pour développer des envolées psyché qui font évoluer les morceaux dans des sphères lysergiques. Emmené par un leader qui fera l’objet de toutes les attentions (y compris lorsqu’il égarera son capodastre), bien aidé par une coupe au bol bien taillée (plutôt délire quand tu es sur scène, un peu plus difficile à porter quand tu vas acheter des clopes) mais aussi par une grosse présence, Los Tones déroule un garage de matous sauvages, qui rappellera celui des Black Lips ou de Thee Oh Sees à bien des égards, que ce soit dans les miaulements réverbérés du chanteur, les mélodies sautillantes ou les accents bluesy et lo-fi qui marquent leur album — le bien nommé Psychotropic — et dont les titres constitueront pour majorité la setlist du soir. Les australiens ne gagneront certainement pas non plus le prix de l’originalité, mais ils livreront un set rempli d’une énergie contagieuse et d’un psychédélisme euphorisant. Soit largement ce qu’il fallait pour se mettre le public dans la poche.
Los Tones (crédits : CC0)

Los Tones (crédits : CC0)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :