[Chronique de disque] Francky Goes To Pointe-à-Pitre – S/T

franckySorti le 16 mars 2015 sur A Tant Rêver du Roi

A Tant Rêver du Roi se destine vraisemblablement à devenir un habitué des colonnes de ce webzine, qu’on se le dise ! Après Que chaque jour soit dimanche, de Sec (chroniqué ici), c’est donc un trio tourangeau bien connu (mais si, souvenez-vous) que s’apprête à sortir ce label d’excellente facture basé à Pau (Shub, X-OR…). Ajoutez à cela un festival avec une programmation proposant tout ce que la francophonie (et plus encore !) compte de plus excitant en terme de noise à la cool, et vous comprendrez à quel point ce collectif, label, mais aussi orga de concert (chanceux palois !) a toute sa place dans nos pages, et — on n’en doute pas — pour très longtemps !

N’y allons pas par quatre chemins (la luxuriance de la pochette et le nom du groupe vendent d’eux-mêmes la mèche) : cet album est un réel concentré de soleil, et transforme vos enceintes en lampes à UV. Le trio n’invente certes rien, et nombre de leurs comparses noiseux ont déjà exploré les routes tropicales pour vitaminer leur math-rock à l’aide de quelques notes fruitées. Papaye (trio où on retrouve une moitié de Pneu, l’autre se trouvant dans Francky aux côté d’un Headcases et d’un MyBodyHorse), Epiq, Room 204 ou encore Louise Mitchels (et leur clin d’oeil à la Compagnie Créole dans « Julot« ) ont ainsi pu montrer à quel point noise et musique des tropiques, insulaire ou non, faisaient bon ménage.

C’est donc dans ce joyeux panier de crabes qu’on placera ce trio tourangeau qui, malgré ce que son nom pourrait sous-entendre, ne se limite pas à expérimenter les limites du zouk-noise. Car même si les Caraïbes  restent le principal point de chute du groupe, d’où  il puise ses rythmiques chaloupées qui sentent bon la biguine (« Le Soleil des Antilles », « Zouk Love », « Rockamazouk »), celui-ci ne s’interdit pas quelques escales à Hawaï et ses slides surf façon lap-steel (« Clintis Wood », « Zouk Love ») voire même sur les plages sénégalaises et leurs rythmiques ternaires africanisantes (« Eye Of The Toucan »). Peu importe la destination, pourvu que le soleil, la mer et les cocotiers soient de la partie. Cet album mettra donc les hanches — même les plus rouillées — à l’épreuve. Cependant, Francky n’attaque pas bille en tête, et joue le plus souvent la carte de la progression, faisant monter la sauce avant la bamboule finale. L’intensité est finalement assez globalement basse puisque le groupe ne sort les muscles et la grosse disto que ponctuellement, les chants d’oiseau ou le roulement des vagues adoucissant encore un peu plus le propos. Ces entrées en matière s’apprécient alors à part entière comme les moments apaisants qu’ils sont, comme une sieste sur la plage. On retiendra à ce titre la lente montée de « Tanga Passion », ou les notes virevoltantes et orientalisantes de « Tzatzikipiti ».

La douceur du fruit, l’ivresse du rhum, ajoutez à cela quelques pincées de piment bien noisy que se renvoient successivement les deux guitaristes histoire de rappeler à qui on a affaire (« Yaounday », « Diabate Olafür ») et il n’en faut guère plus pour faire de ce premier effort un album réussi, à même de disperser les nuages, même en plein hiver. Le CV des musiciens ne faisait guère de doute, on se trouve là en présence d’une noise instrumentale dans la lignée de ce que la scène math-rock hexagonale compte de plus festif, les accointances naturelles du zouk pour l’exercice étant évidemment bienvenues. Sur scène et désormais sur la platine, Francky Goes To Pointe-à-Pitre prendra un malin plaisir à vous exciter la mélanine, sans aucun risque de coup de soleil ni d’insolation. Alors foncez !

S/T de Francky Goes To Pointe-à-Pitre, c’est si tu n’as rien contre : Papaye, Room 204, Epiq.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :