[Chronique de disque] Cha Cha Guitri – French Synth Wave – St Etienne 1981

CHA CHA GUITRI COVER BASSE DEFSorti le 26 juin 2014 chez Born Bad Records

Dernière sortie du prolifique label parisien à tête de coq, dont les poulains acquièrent une renommée de plus en plus importante – à tel point que certains d’entre eux ont même opéré une reconversion surprenante (les membres de la Femme sont en effet devenus concessionnaires Renault, trajectoire de carrière curieuse dont on pensera ce qu’on voudra). Mais cette fois-ci, pas question de dénicher ou de poursuivre avec un groupe faisant ou amené à faire figure de tête de proue de la scène rock contemporaine (à l’image de Cheveu ou Frustration). Born Bad joue avec cette sortie la carte de l’archive, de la pépite que bien du monde avait certainement oublié. Les stéphanois-es de Cha Cha Guitri, initialement sortis sur Kronchtadt Tapes (aux côtés d’OTH et de Babylon Fighters donc), en 1981, voient leur cassette à l’époque présentée dans un cube de plexiglas rééditée sur vinyle.

Un packaging très arty, qui rejoint l’imagerie globale du groupe et le paquet de photos à l’esthétique soignée de ses quatre membres, qui les place résolument dans l’émulsion intello-foutraque des années situées fin 70’s/début 80’s. Il est vrai que Cha Cha Guitri parsème ses morceaux d’indices se référant à un modernisme nous rappelant au bon souvenir des années consécutives à la fin des 30 glorieuses. Il suffit pour s’en convaincre de jeter une oreille à « Hymne Au Confort… ». Et c’est peut-être pour ça que la synth-pop des stéphanois a aujourd’hui encore tout son sens : à l’heure où tout le monde cherche à donner à ses selfies le même aspect terne que les clichés du quatuor, à grands coups de filtres Instagram, que le synthé revient pleine bourre et que même le formica retrouve quelques aficionados, on ne pourra que souligner le timing parfait choisi pour rééditer cette petite pépite. Disons-le tout net, on croirait cet album fait pour cette race difficilement définissable mais néanmoins infâme qu’est le hipster, tant il mobilise ce que l’époque peut compter de kitsch désuet mais hype.

Mais là où les contemporains des stéphanois jouant sur le même tableau (on citera Elli et Jacno, cet insoutenable torrent de guimauve exécuté par un couple d’arrivistes en reconversion, après une carrière dans le pastiche punk étonnamment couronnée d’un succès qui ne durera heureusement pas) se contentent le plus souvent de livrer des banalités musicales redonnant tout leur sens au mot pop, dans ce qu’il compte de plus consensuel et aseptisé, Cha Cha Guitri se démarque par une approche plus travaillée de leur presqu’electro. Sans s’enfermer dans une binarité basique (excepté lorsqu’il s’agit d’évoquer « Paris Paris » et sa routine bercée de sirènes policières), les boîtes à rythmes sont soigneusement alambiquées, et les mélodies synthétiques ciselées, taillées pour faire mouche, et pas sans rappeler les arpèges minimalistes de Kraftwerk. « Les Yeux Ouverts » devraient vous donner un aperçu de la capacité du quatuor à vous faire rentrer leurs airs légers et ludiques dans la tête. On aurait d’ailleurs souhaité que le duo vocal du groupe ait la même capacité, même si la relative fausseté  de leurs timbres humanise quelque peu l’ensemble. Car à travers ses rythmiques mécanisées et ses sonorités artificielles, c’est bien le reflet d’une époque de l’automatisation de la vie quotidienne, des gadgets électriques, et de la grande consommation que nous renvoient Cha Cha Guitri et son indus de cuisine équipée aussi joyeusement triste et savoureusement fade que la période d’où il nous vient.

French Synth Wave – St Etienne 1981 c’est si tu n’as rien contre Kraftwerk, Elli et Jacno et le surtout le synthé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :