[Chronique de disque] Ghost – If You Have Ghost

Source : site de Ghost

sorti le 20 novembre 2013 chez Loma Vista Rds

 Les Suédois grimés adeptes du crossover heavy-pop reviennent cet automne – seulement quelques mois après la sortie d’Infestissumam – avec un EP de reprises produit par Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters…). Cinq titres, pour environ 25 minutes, mais seulement deux réelles nouveautés puisque figurent sur la galette un live de « Secular Haze » (présent sur leur dernier album), « Waiting For The Night » de Depeche Mode présente sur l’édition japonaise d’Opus Eponymous, et « I’m A Marionette » d’ABBA, bonus d’Infestissumam.

D’un point de vue personnel, en tant que fan absolu de leur premier album Opus Eponymous, grand amateur de leur second effort Infestissumam, j’attendais cet EP pour voir si ma courbe d’intérêt pour Ghost allait continuer à descendre. De manière générale, c’était l’occasion de voir si le groupe sait se montrer aussi inventif quand il s’agit de faire de la musique que lorsqu’on parle de merchandising (on entend souvent parler de Ghost pour les différents produits dérivés qu’ils occasionnent, comme un burger ou un gode…), et si ce nouvel opus était susceptible de fédérer un peu plus un public metal parmi lequel les suédois ne font clairement pas consensus (lire les commentaires sur VS Webzine).

Bon, disons le d’emblée, la tendance se dégageant de cet EP ne devrait pas vraiment donner à la frange « extrême » des metalheads une meilleure image de Ghost. Si l’on s’en tient aux deux nouveautés d’If You Have Ghost, à savoir le titre éponyme originellement interprété par Roky Erickson et « Crucified » d’Army Of Lovers, on remarque que le groupe suédois s’éloigne de plus en plus du genre metal pour se rapprocher de quelque chose de beaucoup plus lisse, presque RockFM. Toutes les reprises réalisées par Ghost – anciennes ou inédites – sont des clins d’oeil aux influences pop du groupe, qui se chargeait habituellement de leur insuffler des arrangements heavy/metal. Or, ces deux nouvelles réinterprétations se font beaucoup plus calmes, les riffs tranchants des guitares laissant la place à des arpèges coulants, et s’effaçant régulièrement pour donner de larges plages basse/clavier/batterie, le tout pour mettre la voix clairement en avant, notamment sur les chuchotements de « Crucified ».

Cependant, ces deux nouveaux titres ne font pas tout l’EP. « Waiting For The Night » et surtout « I’m a Marionnette » contrebalancent la consensualité des nouveaux titres. Certes, « If You Have Ghosts » et « Crucified » présentent quand même un intérêt dans la mesure où elles distillent des ambiances auxquelles Ghost nous a habitués (de façon, disons, caricaturale), mais les deux pistes plus anciennes ont cette plus-value qui tient dans l’énergie qu’elles dégagent. Si ce n’est pas forcément évident dans la reprise de Depeche Mode, dont la force réside essentiellement dans la ligne de voix, le cover d’ABBA est un réarrangement complet de la chanson originale. Ghost réussit à extraire toute l’angoisse que pouvait donner ce titre, à travers la stridence des claviers, le passage du rythme en ternaire et un ralentissement de tempo par rapport à ABBA, le tout soutenu par des riffs de guitares efficaces et largement mis en avant. Et surtout, le groupe se permet d’y inclure un pont-solo ravageur qui témoigne de la créativité des premières heures.

If You Have Ghost est donc un EP plutôt équilibré, où le bon des débuts côtoie le moins bon vers lequel Ghost semble se diriger, mais toujours dans ces ambiances inquiétantes inspirées du cinéma d’horreur, de façon exubérante, théâtrale, à l’image de la scénographie du groupe. Et quoi qu’on en dise, que les compositions soient lisses ou rentre-dedans, incisives ou consensuelles, plutôt metal ou plutôt RockFM, les refrains entrent facilement dans la tête et y restent pour toute la journée. Dans ce sens, si ce nouvel opus ne fera que braquer un peu plus les détracteurs « true metal » de Ghost, il est très probable qu’à l’heure où le clergé de Papa Emeritus remplit des salles de plus en plus grandes, If You Have Ghost continue l’évangélisation et fasse de nouveaux fidèles parmi le grand public.

Ghost , c’est si tu n’as rien contre Black Sabbath, les Beach Boys et la pop satanique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :